BASE renforce solidement son réseau pour la saison des festivals

Mercredi 28 juin 2017 Cette fois ça y est : la saison des festivals démarre en Belgique avec notamment Couleur Café et Rock Werchter ce week-end. Ils seront plusieurs centaines de milliers à profiter de près de 300 événements organisés durant tout l’été en Belgique. Et, comme les années précédentes, les abonnés BASE pourront partager sans limite ces moments avec leurs proches. 

60 structures temporaires...

En 2017, comme chaque année, BASE a en effet veillé à préparer et à renforcer ses infrastructures pour assurer la qualité de ses services mobiles et ainsi traiter le flux considérable d’appels, de SMS et de data mobile attendus. Les mesures prises vont de la surveillance et du renforcement du réseau à l’ajout de structures temporaires. En tout, ce sont plus de 60 structures temporaires qui seront installées par BASE pour couvrir 35 événements majeurs. À titre d’exemple, pour le seul festival Rock Werchter, BASE déploiera un camion antenne, quatre containers et deux “rangers”, des dispositifs testés pour la première fois en 2015 et qui permettent d’augmenter la capacité de 20GB par heure et de passer 3.000 appels simultanés supplémentaires.

Et des infrastructures définitives

A noter que BASE pourra désormais s’appuyer principalement sur la fibre optique de Telenet (qui a racheté le réseau BASE l’an dernier) pour connecter et améliorer la bande passante des infrastructures mobiles mises en place.

C’est un grand avantage car cela nous permet de disposer d’une largeur de bande plus importante. À Werchter par exemple, près de la moitié de nos solutions temporaires seront connectées avec notre fibre, que nous avons installée de manière définitive dans la zone. Nous voulons généraliser cette solution là où c’est possible pour les grands mais aussi de plus petits événements “, explique Micha Berger, Chief Technology Officer chez Telenet. 

Le data double d’année en année

Toutes les structures temporaires ont en outre été modernisées, au point d’augmenter leurs capacités jusqu’à 30%, histoire de pouvoir satisfaire la demande d’un public souvent jeune, très technophile et ultra connecté, en toute sécurité.

Des mesures très clairement nécessaires, surtout, au vu de l’explosion de la consommation de data mobile, que la fin des frais de roaming devrait en outre encore renforcer : lors du récent festival Werchter Classic, BASE a déjà observé un doublement du volume de données échangées. Un volume qui avait déjà doublé entre 2015 et 2016…

2016 a signé la mort du SMS au profit du data mobile

C’était attendu, mais c’est désormais visible : l’internet mobile s’est très clairement imposé dans les festivals, au point même de détrôner le roi SMS. Pour la première fois en 2016, les 10 plus importants festivals de Belgique ont enregistré une baisse du nombre de SMS envoyés (57% pour Tomorrowland, 47% pour Rock Werchter et 45% pour Pukkelpop). Le nombre de SMS ayant transité sur le réseau BASE à Werchter est ainsi passé de 1,8 million lors de l’édition 2014 à 780.000 en 2016 tandis qu’à Tomorrowland, il est passé de 940.000 lors de l’édition 2014 à 350.000. Soit seulement deux SMS par festivalier en moyenne ! La même tendance semble se poursuivre cette année avec une diminution de près de 40% lors de Werchter Classic la semaine dernière.

Le SMS n’est plus le roi de la fosse

Historiquement, le festivalier utilisait les SMS pour avertir de sa position dans la “fosse”. 

Ces dernières années, le boom du « Data » se ressentait d’abord dans les zones de camping, mais en 2016, le nombre de SMS envoyés depuis l’avant-scène a chuté lui aussi. La scène et la « fosse » sont devenus l’endroit où le festivalier consomme le plus d’Internet mobile, au détriment du camping. Le SMS n’est donc même plus le moyen de communication roi lorsqu’on est perdu dans la foule et que l’on cherche ses amis.

5 fois plus data mobile à Tomorrowland !

Entretemps, le nombre de GB consommés par les clients BASE a plus que triplé à Werchter entre 2014 et 2016. Le volume de data mobile consommé par les clients BASE a QUINTUPLÉ à Tomorrowland entre 2014 et 2016. À Spa Francorchamps, la croissance a atteint le record de 248% entre 2015 et 2016.

Précisons en outre que le boom du data mobile affecte aussi, et c’est une première, les appels vocaux : le festivalier belge a consommé 3% de minutes d’appels en moins durant les festivals 2016 que durant ceux de l’été 2015.


Top 10 – plus grande consommation d’internet mobile 

(2016 vs. 2015)
 

1. Tomorrowland (+68%)

2. Pukkelpop (+70%)

3. Rock Werchter (+83%)

4. Spa-Francorchamps (+248%)

5. Pole Pole – Fêtes de Gand (-)

6. Graspop Metal (+105%)

7. Summer Festival (+43%)

8. Reggae Geel (+135%)

9. Qontinent (+144%)

10. Oostende Beach Dance Festival (-)

Total (40 événements) : +112%


Top 10 – plus grande consommation de voix

(2016 vs. 2015)

1. Tomorrowland (-24%)

2. Rock Werchter (-9%)

3. Pukkelpop (-17%)

4. Pole Pole – Fêtes de Gand (-)

5. Summer Festival (-12%)

6. Spa Francorchamps (+34%)

7. Graspop Metal (+28%)

8. Foire de Libramont (0%)

9. Doudou Mons (-13%)

10. Carnaval de Binche (-14%)

TOTAL (40 événements) : -3%


Top 10 – plus grande consommation de SMS 

(2016 vs. 2015)

1. Pukkelpop (-45%)

2. Rock Werchter (-47%)

3. Graspop Metal (-19%)

4. Pole Pole – Fêtes de Gand (-)

5. Tomorrowland (-55%)

6. Doudou Mons (-23%)

7. Carnaval de Binche (-37%)

8. Summer Festival (-42%)

9. Spa Francorchamps (-21%)

10. Reggae Geel (-34%)

Total (40 événements) : -34%